Apocalypse selon Jean

Actualités

Le sceau du Dieu vivant

« Nous sommes en guerre ... »

« Nous sommes en guerre, en guerre sanitaire certes.

Nous ne luttons ni contre une armée ni contre une autre nation,

mais l’ennemi est là, invisible, insaisissable, et qui progresse. »

Le tiers des hommes ...

Le lundi 16 mars 2020, le Président Emmanuel Macron s'adressait aux français sur un ton martial, répétant plusieurs fois :

« Nous sommes en guerre. »

Puis le premier confinement s'est imposé, avec l'assentiment d'une majorité de citoyens inquiets face à l'avancée de cet ennemi invisible.

Certains ont ricané, critiqué, proclamé que cela n'avait rien d'une guerre.

A peine une grosse grippe ...

Il est vrai que les chiffres de l'épidémie, déjà qualifiée de pandémie, pouvaient le contredire.

En mars 2020, on n'avait pas encore atteint le million de personnes contaminées dans le monde et "seulement" quelques dizaines de milliers de morts.

Des données probablement sous-évaluées faute de pouvoir faire mieux !

En cette fin du mois de mars 2021, c'est près de 130 millions de cas qui ont été recensés dans le monde et plus de 2 700 000 décès.

Peut-on encore écrire "seulement" sachant que la réalité est peut-être double ou triple ?

A titre indicatif, la Première Guerre mondiale a tué 20 millions de personnes en quatre ans, civils et militaires, soit environ 5 millions par an.

La grippe espagnole qui a suivi cette guerre a provoqué ensuite entre 30 et 50 millions de morts (entre 2,5 et 5 % de la population mondiale).

Quel sera à terme le bilan de la Covid-19 au vu de la croissance du rythme des décès constatée au cours de cette première année de pandémie ?

Si l'on se projette dans l'avenir, face aux mutations du virus et au rythme actuel des vaccinations, d'autres millions de morts sont plus que probables.

Car la courbe des décès est significative ...

Livre de l'Apocalypse

Traduit du grec : versets 9.13 à 9.21

13. Le sixième ange sonna de la trompette. Et j’entendis une voix venant des cornes de l’autel d’or qui est devant Dieu.

14. Elle disait au sixième ange qui avait la trompette : Libère les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve de l’Euphrate.

15. Et les quatre anges qui s'étaient préparés pour l’heure, le jour, le mois et l’année, furent libérés afin de tuer le tiers des humains.

16. Le nombre des forces de cavalerie s'élevait à deux myriades de myriades. J’en entendis le nombre.

17. C'est ainsi que m'apparurent dans la vision les chevaux et leurs cavaliers, avec leurs cuirasses de feu, d’hyacinthe, et de soufre. Les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions et de leurs bouches sortait du feu, de la fumée, et du soufre.

18. Le tiers des humains fut tué par ces trois fléaux : le feu, la fumée, et le soufre qui sortaient de leurs bouches.

19. Car le pouvoir des chevaux réside dans leurs bouches et dans leurs queues. En effet, leurs queues étaient semblables à des serpents ayant des têtes par lesquelles ils peuvent nuire.

20. Le reste des humains, qui ne furent pas tués par ces fléaux, ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains, ils ne cessèrent pas d'adorer les démons et les idoles d’or, d’argent, de bronze, de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher.

21. Ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs sortilèges, ni de leur prostitution, ni de leurs vols.

Décès dus au Covid-19

En accompagnant la courbe des décès d'une courbe de tendance (trait pointillé en noir), la croissance est évidente.

Cette tendance est devenue particulièrement inquiétante au cours des trois mois de novembre 2020 à janvier 2021, car l'indice de progression de la mortalité liée au virus s'établissait alors à 1,00683. Il était exponentiel.

Une projection de cet indice jusqu'à la fin du mois de juin 2021 aurait conduit à plus de 6 millions de morts comme l'indique le graphique ci-dessous.

Projection des décès dus au Covid-19

Mais il ne s'agit que d'une simulation car cet indice de progression a diminué depuis le début du mois de février 2021.

On a pu ainsi constater une baisse sensible du nombre de nouveaux cas quotidiens mondialement recensés.

Il y en avait plus de 750 000 par jour début janvier 2021 et la moyenne hebdomadaire est descendue à 400 000 cas.

Le nombre moyen de décès quotidiens est passé pour sa part de 14 000 (fin janvier) à moins de 10 000 en mars.

Cependant, le virus mute et certains pays comme le Brésil demeurent très contaminés.

L'Europe, pour sa part, affiche encore dans plusieurs pays un taux élevé de contamination et de décès.

L'Inde est frappée par une seconde vague.

Aussi, en cette fin de mois de mars 2021, nous assistons à une reprise des contaminations qui dépassent les 600 000 cas par jour au niveau mondial.

Si la courbe de tendance se prolonge jusqu'à la fin de cette année 2021, il y aura plus de 7 millions de morts au niveau mondial.

Courbe de tendance Covid-19

« Nous sommes en guerre » ... peut-on encore le nier ?

Mais que vient faire la Bible dans tout cela ... et en particulier ce verset 9.15 du Livre de l'Apocalypse qui nous annonce :

« Et les quatre anges qui s'étaient préparés pour l’heure, le jour, le mois et l’année, furent libérés afin de tuer le tiers des humains. »

La terre compte actuellement 7,8 milliards d'individus.

La mort du tiers des humains représenterait 2,6 milliards.

Nous avons projeté l'indice de progression exponentielle de 1,00683 mentionné ci-dessus, que l'on a pu constater pendant 3 mois, sur une période de 3 années : 2021-2023.

Cette projection donnerait 2,6 milliards de morts avant la fin de l'année 2023 !

Peut-on concevoir que ceci soit réaliste ?

Ne s'agit-il pas d'un avertissement pour nous démontrer que les prophéties de la Bible sont crédibles ?

Une projection mathématique peut-elle refléter une prophétie biblique ?

Cette pandémie n'est pas le fruit d'un hasard malheureux mais la conséquence du développement de notre "civilisation".

Mais peut-on encore parler de "civilisation" au regard des génocides qui ont marqué le XXe siècle et de la destruction de notre environnement ?

Retour en page d'actualités